cercle_litt_raire« Je me demande comment cet ouvrage est arrivé à Guernesey. Peut être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu’à leur lecteur idéal… »

 Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil des échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique ; celui d’un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l’occupant allemand : le « Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates ». De lettre en lettre, Juliet découvre l’histoire d’une petite communauté débordante de charme, d’humour, d’humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey…

 

Quand j’ai commencé ce roman j’avais des doutes sur la forme : succession de lettres. Et dès la première lettre de Dawsey Adams à Juliet, j’ai complètement accroché. Ce format rend l’histoire tellement vivante, les habitants de Guernesey sont tellement attachants. Pour tout dire c’est un véritable coup de cœur. Un grand merci à Lisa qui me l’a prêté.

 

Une citation qui décrit bien mon rapport à la lecture :

« C’est ce que j’aime dans la lecture. Un détail minuscule attire votre attention et vous mène à un autre livre, dans lequel vous trouverez un petit passage qui vous pousse vers un troisième livre. Cela fonctionne de manière géométrique, à l’infini, et c’est du plaisir pur » (p22)

 D'autres avis chez Stéphie, Leiloona, George

Une nouvelle participation au challenge Petit Bac, catégorie « végétal »

challenge_petit_bac

Egalement lu dans le cadre du Challenge "Le nez dans les livres" de George

challenge_le_nez_dans_les_livres_petit_logo