L’Enfant allemand est le 5ème tome des aventures de Erica Falck après La Princesse des glaces, enfant_allemandLe Prédicateur, Le Tailleur de pierre et L’Oiseau de mauvais augure. Pour ceux qui ne connaissent pas, Erica est écrivain et a rencontré Patrik Hedström, inspecteur de police, lors d’une enquête pour meurtre, Erica ne pouvant s’empêcher de fourrer son nez dans ce genre d’affaires. Depuis ils sont mariés et ont une petite fille Maja.

 Dans ce 5ème tome, Erica doit reprendre l’écriture d’un roman en attente, Patrik ayant pris un congé paternité pour s’occuper à plein temps de Maja, âgée de juste un an. Mais Erica a découvert dans son grenier le journal intime de sa mère, écrit en 1943, ainsi qu’une médaille allemande. Alors qu’elle a demandé à Eric Frankel, professeur d’Histoire, des renseignements sur cette médaille, celui-ci est retrouvé assassiné quelque temps plus tard. L’enquête policière va être doublée d’une enquête personnelle pour Erica qui cherche à mieux connaître cette mère froide et distante, décédée depuis, et qui en 1943 semblait être une jeune fille pleine de joie de vivre, à l’écoute de ses amis. Qu’a-t-il pu se passer à cette époque pour la changer à ce point ?

  J’ai beaucoup aimé retrouver les personnages de ces aventures : Erica, dont le caractère têtu et intrépide me plaît, Patrik qui découvre les joies de la paternité mais aussi que ce n’est pas facile de laisser un travail qu’il aime et dans lequel il est doué, le commissaire Mellberg, personnage bourru, qui va ici adopter un chien abandonné, tomber amoureux de la mère de sa nouvelle recrue et apprendre avec elle à danser la salsa. Et j’en passe, les personnages sont nombreux et ont tous un côté sympathique qui fait que l’on apprécie de suivre leur évolution au fil des livres.

Mais on découvre aussi la vie en Suède au cours de la Seconde Guerre Mondiale, pour ma part je ne connaissais pas trop la position des pays scandinaves dans ce conflit. Et comme assez souvent on ne comprend le présent qu’en appréhendant le passé.

Vous l'aurez compris, je suis assez fan de Camilla Läckberg. D'autres avis: Sandrine, Canel

  Et maintenant une boite pour ENFANT sage (ou pas!!). Vous aurez remarqué que j'ai fait un petit effort, j'ai réalisé une boite pour garçon, alors que spontanément j'ai toujours plus d'idées pour les filles. Il s'agit de Gaston, personnage de Fifi Bastille, créatrice bretonne dont j'aime beaucoup l'univers. Gaston est le super héros de sa maman et j'ai choisi de le mettre en valeur (issu d'une carte postale) par une ouverture ronde sur le couvercle. La boite fait elle 9,5x9,5x4cm à l'intérieur.

boite_fifi_bastille_gar_on

boite_fifi_bastille_gar_on_couvercle

boite_fifi_bastille_gar_on_d_tail

boite_fifi_bastille_gar_on_ouverte

 

Rassurez-vous j'en crée une autre pour les filles. En attendant vous pouvez retrouver celle-ci en boutique.

Et bien sûr tout ça dans le cadre du challenge Un mot, Des titres, billet publié un peu en avance, les autres participations à partir de demain chez Calypso

Un_mot_des_titres