les_chutesEn ce dernier jour du mois américain, voici Les Chutes de Joyce Carol Oates. Je n'en parlerai pas aussi bien que George, passionnée de cette auteure (vous pourez lire son analyse de ce roman ici) mais je vais faire au mieux.

Cette première immersion dans l’écriture de Joyce Carol Oates a été difficile pour moi. J’y ai découvert un univers dur, sombre, une écriture souvent « crue ». J’ai également beaucoup de mal à résumer ce roman qui se découpe en trois parties.

La première partie commence de manière dramatique. Ariah et Gilbert viennent de se marier et au lendemain de leur nuit de noces, Gilbert se jette dans les Chutes du Niagara. Ariah va errer le long des Chutes pendant une semaine en attendant que l’on retrouve le corps de son mari. Pendant ce temps elle rencontre Dirk Burnaby, avocat réputé dans la région, qui la soutient en silence et tombe sous son charme mystérieux. Il ira la retrouver dans sa ville natale ensuite pour lui déclarer son amour.

La seconde partie relate les années de mariage de Dirk et Ariah et la naissance de leurs trois enfants, années durant lesquelles Ariah a toujours le sentiment que le bonheur auquel elle goûte va lui être enlevé, ce qui arrivera de manière inattendue.

Dans la troisième partie, on découvre la vie à l’âge adulte des trois enfants d’Ariah, leurs tempéraments différents, leurs histoires, toutes liées aux Chutes.

C’est vraiment un roman très dense, je ne peux pas dire que c’est un coup de cœur pour moi, il m’a surtout marquée par son ambiance. Je serais curieuse de lire un autre roman de cette auteure pour m’en faire une idée plus large.

mois_am_ricain