fille_noire__fille_blanche

Le mot "Blanc" était celui que j'avais proposé pour cette session et j'ai failli ne pas pouvoir être présente à temps pour répondre à ce challenge. Mais me voici enfin.

4ème de couverture

Elles se rencontrent au cœur des années soixante-dix, camarades de chambre dans un collège prestigieux où elles entament leur cursus universitaire. Genna Meade, descendante du fondateur du collège, est la fille d’un couple très « radical chic », riche, vaguement hippie, opposant à la guerre du Vietnam et résolument à la marge. Minette Swift, fille de pasteur, est une boursière afro-américaine venue d’une école communale de Washington.

Nourrie de platitudes libérales, refusant l’idée même du privilège et rongée de culpabilité, Genna essaye sans relâche de se faire pardonner son éducation élitiste et se donne pour devoir de protéger Minette du harassement sournois des autres étudiantes. En sa compagne elle voit moins la personne que la figure symbolique d’une fille noire issue d’un milieu modeste et affrontant l’oppression. Et ce, malgré l’attitude singulièrement déplaisante d’une Minette impérieuse, sarcastique et animée d’un certain fanatisme religieux. La seule religion de Genna, c’est la piété bien intentionnée et, au bout du compte inefficace, des radicaux de l’époque. Ce qui la rend aveugle à la réalité jusqu’à la tragédie finale. Une tragédie que quinze ans- et des vies détruites- plus tard, elle tente de s’expliquer, offrant ainsi une peinture intime et douloureuse des tensions raciales de l’Amérique.

 Mon avis

J’ai encore un peu de mal avec l’écriture de Joyce Carol Oates que j’avais découvert avec Les chutes. Elle est riche, exige un lecteur attentif mais petit à petit je l’apprécie de plus en plus. L’histoire est ici aussi assez sombre, on sait depuis le début que Minette est décédée et Genna nous expose peu à peu les signes avant coureurs de ce dénouement, signes qu’elle même ne comprend pas. Elle est intriguée par cette jeune fille noire qui ne semble pas faire attention au monde qui l’entoure et qui, contrairement à d’autres, ne cherche pas à séduire ses camarades. Son comportement intrigue, agace, attire les inimitiés. Une lecture enrichissante pour moi, je continuerai à découvrir cette auteure.

Quelques phrases :

 « Dès le début, Minette fut une énigme pour moi. Un mystère et un éblouissement. Je me sentais gauche en sa présence… » p21

« Le désir de connaître totalement quelqu’un est une façon de l’exploiter. C’est un souhait honteux auquel il faut renoncer. » p102

George en parle beaucoup mieux que moi

 

Et comme habituellement, voici ma participation créative à ce challenge, un cadre dont je suis assez fière, réalisé pour mon chéri, biseau droit blanc, petit filet vert foncé et passe bombé en papier huilé bleu ( j'ai adoré travailler ce papier), le tout mettant en valeur une carte sur le Mont BLANC bien sûr. La photo ne rend malheureusement pas très bien.

 

Mont_blanc_2

Rendez-vous le 15 janvier avec le mot OMBRE

Un_mot_des_titres

Challenge Petit Bac, "couleur"

petit_bac