journal intime d'un arbre

« Je suis tombé au lever du jour. Transmise par la lumière sur mes racines et le contact de mes branches avec la terre, l’information m’a été confirmée par le facteur…Déraciné, décapité, j’avais en tout cas épargné mes congénères, les voisins, les toitures et la tonnelle où courait la glycine. Je ne laisserai pas de mauvais souvenirs. »

Tristan est un poirier âgé de trois siècles en attente d’être reconnu comme Arbre remarquable de France lorsqu’il est abattu un jour de tempête. Mais sa vie n’est pas finie, loin de là : à travers chacune de ses bûches ou d’une statuette créée dans un morceau de souche, il va ressentir les émotions des gens qui l’aimaient et nous faire part de leur vie, des secrets qu’ils lui avaient confiés. Ces émotions sont mêlées à des souvenirs plus anciens que Tristan essaie de déchiffrer, lui qui a parcouru trois siècles d’Histoire de France, avec des moments de joie et d’autres plus terribles.

Ce roman est un peu fantastique : les sentiments et pensées d’un arbre mort, ce n’est pas banal. Or je me suis rapidement prise au jeu, Tristan devenant presque une personne à part entière. Je lis régulièrement des avis élogieux sur cet auteur (en particulier chez Irrégulière !!) et je comprends pourquoi, ce deuxième roman en 1 mois confirme ma première impression, son écriture me plait et je compte bien poursuivre sa découverte.

Lu également par Calypso

Challenge "Le nez dans les livres" saison 2, challenge "Petit Bac 2013", catégorie objet

challenge-le-nez-dans-les-livres_saison2
Challenge Enna 2013