livres rosesdouceuretdetentecenterblog

Envie de douceur et de cocooning en ce mois de février

En plus des titres déjà chroniqués depuis le début de l'année, j'améliore de mois ci ma participation à la rentrée littéraire avec ces 2 titres.

5 jours

Cinq jours, Douglas Kennedy

Comment cinq jours peuvent changer le cours d’une vie ?

Laura a bientôt 40 ans, elle travaille comme manipulatrice en radiologie dans un service d’une petite ville du Maine, est mère de deux grands enfants, Ben, jeune peintre prometteur, et Sally qui va bientôt entrer à l’université. Son mariage avec Dan est une triste routine qui manque de romantisme, de passion, et même tout simplement de communication, le tout aggravé par le récent chômage de Dan. Laura ressent de plus en plus souvent des moments de tristesse, de remise en question.

Tout va être chamboulé le temps d’un long week-end. Laura se rend à un congrès de radiologie à Boston et rencontre Richard dans le hall de son hôtel. D’abord agacée par certaines réflexions de cet assureur d’une petite ville du Maine somme toute assez « quelconque », elle va découvrir au fil de leurs discussions un homme cultivé, passionné de littérature comme elle, dont le rêve était de devenir poète, et enfermé comme elle dans un mariage sans bonheur. Ils vont échanger des secrets qu’ils n’ont encore jamais partagés avec personne, en particuliers leurs amours de jeunesse et leurs rêves brisés. A la fin de ce week-end d’échanges et de passion comme ils ne l’avaient encore jamais vécu, Laura et richard décident de s’offrir une nouvelle chance, de s’installer ensemble à Boston.

Que se passe-t-il pour que Richard change d’avis au dernier moment ? On ne le saura jamais mais Laura en ressort brisée, tout en sachant qu’elle ne peut et ne veut pas reprendre la vie qu’elle menait jusque là. Elle fera tout pour sortir de cette dépression et trouver une vie sereine et qui lui ressemble.

Comme souvent chez Douglas Kennedy, ce roman nous fait poser beaucoup de questions sur les choix de vie que l’on fait. Au fil des pages on sent que Laura porte un fardeau trop lourd, qu’elle ne s’autorise pas le droit d’être heureuse. On partage la passion qui l’anime tout à coup tout en sentant que c’est trop beau, que quelque chose va venir briser nette cette nouvelle vie. C’est un très beau roman, rempli (encore !!) de nombreuses références littéraires (dont de nombreuses inconnues pour moi, je n’en ai pas fini de mes découvertes littéraires !!)

D'autres avis: Irrégulière

Challenge Rentrée littéraire chez Hérisson 4/6, challenge Petit bac 2014 chez Enna, catégorie "moment/temps"

instinct

Instinct Primaire, Pia Petersen

Le principe de cette collection, « Les affranchis », chez Nil, est de proposer à certains auteurs d’écrire la lettre qu’ils n’ont jamais écrite.

Pia Petersen nous livre ici les raisons qui l’ont poussée à fuir le jour de son mariage, laissant le futur marié devant l’autel, malgré le profond amour qu’elle éprouve pour lui.

Elle ne conçoit pas la relation amoureuse comme devant la priver de sa liberté individuelle, elle apprécie sa part d’indépendance, son besoin d’isolement par moment pour écrire, sans que cela veuille dire qu’elle n’aime pas assez, pas vraiment. « Est-ce que l’on a si peur de perdre l’autre que l’on soit obligé de lui mettre un contrat autour du cou ? ». Elle assume également son choix de ne pas vouloir d’enfant malgré les réprobations qui fusent autour d’elle, les regards accusateurs (serait-elle insensible, égoïste ?) qui peuvent être douloureux. Elle pousse un cri du cœur contre ceux et celles qui considèrent qu’une femme ne peut pas être une femme à part entière si elle n’est pas épouse et mère.

En une centaine de pages, l’auteur arrive à mettre des mots justes sur des réflexions qui m’ont vraiment interpelée. Merci à elle.

D'autres avis: Irrégulière, Stéphie

Challenge Rentrée littéraire chez Hérisson 5/6

Petit bac 2014, enna

rentrée littéraire 2013