mécanique coeur

Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l’accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d’éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d’état amoureux. Mais le regard de braise d’une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve : prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel don quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu’aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l’amour comme sa cruauté.

Un joli conte sur l’amour.

D’abord celui d’une mère adoptive pour son fils, celle de Jack faisant tout pour le garder auprès d’elle, en le prévenant des dangers de l’amour, en le protégeant du regard des autres sur sa différence.

 « Tout le plaisir et toute la joie que l’amour peut faire ressentir se paient un jour ou l’autre en souffrances. Et plus on aime fort, plus la douleur à venir sera décuplée. Tu connaîtras le manque, puis les affres de la jalousie, de l’incompréhension, la sensation de rejet et d’injustice. Tu auras froid jusque dans tes os, et ton sang fera des glaçons que tu sentiras passer sous ta peau. La mécanique de ton cœur explosera… »

Puis l’amour de Jack pour sa belle, amour intense mais qui lui fera aussi connaître les sentiments de jalousie et de peur de la perte contre lesquels sa mère l’avait mis en garde et qui lui feront « mal aimer » et perdre Miss Acacia.

« Je t’aime de travers parce que je suis un détraqué du cœur de naissance. Les médecins m’ont formellement interdit de tomber amoureux, mon horloge cœur étant trop fragile pour y résister. J’ai pourtant mis ma vie entre tes mains, parce qu’au-delà du rêve, tu m’as donné une dose d’amour tellement forte que je me suis senti capable de tout affronter pour toi ».

Une écriture toujours poétique même si j’avais préféré Métamorphose en bord de ciel.

Et pour illustrer ce joli mot voici un coeur brodé (grille de chez Brigitte Dadaux)

Coeur brodé rouge

"mis en couvercle" de cette boite du coup assez volumineuse (25 cm de côté sur 18 cm de hauteur), à onglets dépassants

Boite coeur brodé rouge 1b

Boite coeur brodé rouge 2b

Boite coeur brodé rouge 3b

Boite coeur brodé rouge 4b

Compte tenu de la profondeur, j'hésite à rajouter un plateau, alors à votre avis: avec ou sans plateau?

 

Comme d'habitude j'ai apprécié de participer au challenge "Un mot-des titres" chez Calypso, pour la session prochaine ce sera le mot "sang"

Un-mot-des-titres