Le mois de juin n'a pas été très productif, ni au niveau créations ni au niveau lectures. J'ai péniblement commencé Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia pour le challenge "Une années, Des livres" de Sophie et Gens de Dublin de James Joyce pour le mois irlandais de Cryssilda et je n'ai pas pu les finir à temps. Alors pour me remettre un peu "en route" je viens de lire Ingénue -Tome 1: Cabaret et j'ai bien fait, les pages se tournant toutes seules.

ing_nue2ème de couverture

Le jour où Gloria Carmody croise le regard de Jerome, son destin bascule. Elle n’hésite pas à braver les interdits pour vivre son amour impossible.

Officiellement débarquée de la campagne pour aider aux préparatifs du mariage, Clara Knowles arrive en réalité de New York, d’où elle fuit un passé sulfureux et de sombres secrets…

Fatiguée de vivre dans l’ombre de sa meilleure amie Gloria, Lorraine Dyer ne recule devant rien pour enfin attirer l’attention sur elle. Quitte à tout sacrifier…

Jeunes. Riches. Rebelles. Dangereuses. Nous somme en 1923… Et tout peut arriver.

Mon avis

J’ai choisi de présenter le 2ème de couverture, ce roman étant déjà présent sur de nombreux blogs : Hérisson, Leiloona

J’ai passé un bon moment de détente avec l’ambiance des années 20, la transformation de cette jeune fille sage en garçonne, l’histoire d’amour impossible entre Gloria et Jerome, pianiste de jazz noir. Mais j’ai aussi apprécier les « méchants » : Sébastian, qui a l’air du gendre parfait mais qui est en réalité un homme violent et dont le mariage avec Gloria n’est qu’un mariage arrangé, Lorraine qui, plus qu’être foncièrement méchante, me semble complètement perdue entre ses parents très souvent absents et sa meilleure amie qui lui échappe. Et enfin Clara qui est le personnage que j’ai le plus apprécié, elle essaie d’effacer son passé en se réinventant une nouvelle vie et fait face lorsque ce passé la rattrape. Les rebondissements de la fin annoncent une suite probablement intéressante.