Les p'tits cartons d'Emma

16 novembre 2016

Des lampes...

Lylouanne nous propose de participer à une nouvelle ronde autour du thème des lampes d'ambiance.

Le temps me manque, je ne vois pas quoi choisir à la maison pour créer une ambiance et me voilà en balade à un salon de collectionneurs lorsque je tombe sur cette collection de lampes Berger. Le slogan n'est plus d'actualité mais les lampes sont toujours aussi belles.

20161105_151543

RDV chez Lylouanne pour découvrir les autres participations

 

Posté par cartonsdemma à 16:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


15 novembre 2016

Calendrier de l'Avent

Comme chaque année, Sophie/Hérisson propose des concours en attendant Noël, des livres bien sûr mais pas que.

Je compte bien participer à certains d'entre eux.

Pour en savoir plus il suffit de cliquer sur l'image

calendrier2015

Posté par cartonsdemma à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 octobre 2016

Happy Halloween!!

En ce dernier jour d'octobre, une envie de déco de table pour Halloween

halloween 2016 1b

Sur une nappe en papier orange, un chemin de table en tulle "toiles d'araigées", un chapeau de sorcière, une citrouille en céramique, des assiettes noires avec des serviettes découpées en forme de citrouille

halloween 2016 2b

Des fantômes et chauve-souris se sont posés au hasard au côté de bougies aux paysages lugubres

halloween 2016 3b

Des tridents pour porte couteaux

halloween 2016 4b

et grâce à mon fleuriste, une composition de roses, germinis et lys oranges dans laquelle sont venus se cacher fantôme et balai de sorcière

halloween 2016 5b

Bonne soirée d'Halloween à tous

Posté par cartonsdemma à 14:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

28 octobre 2016

L'égorgeur de Westminster Bridge, Anne Perry

cartonsdemma-1477662252284

Sir Lockwood, attaché parlementaire, est retrouvé en pleine nuit, à la sortie d’une soirée de discussions au parlement, égorgé et attaché à un réverbère de Westminster Bridge par son écharpe blanche, un bouquet de primevères à la boutonnière. Motif personnel, politique, œuvre d’un déséquilibré, d’un anarchiste ? Toutes ces hypothèses sont soulevées mais Thomas Pitt n’a pas le temps d’avancer dans son enquête qu’un autre meurtre a lieu, sur le même modèle. L’enquête est délicate et Charlotte est amenée à y participer à la demande de Tante Vespasia pour innocenter la nièce d’une de ses amies, jusqu’à se mettre une nouvelle fois en danger.

L’auteure nous amène cette fois ci dans le milieu parlementaire sur fond de mouvements féministes pour le droit de vote et nous confronte à la condition de la femme dans cette époque victorienne, la femme étant la propriété de son mari jusqu’à quelques années seulement avant cette enquête.

Parallèlement à l’enquête, il est toujours agréable de partager la vie de Charlotte et Thomas. Ce dernier est promis à une promotion qui lui assurera un meilleur revenu mais au prix de ne plus faire ce qu’il aime vraiment : enquêter dans la rue, au plus proche des gens. Il est prêt à l’accepter pour offrir à Charlotte une meilleure vie. De son côté, Charlotte envie un peu sa sœur, en voyage de noces à Paris puis en Italie. « Elle aurait aimé, une fois dans sa vie, partir en croisière, visiter des villes inconnues, dîner dans un restaurant luxueux, non pas tant pour la qualité de la nourriture mais parce que cela lui paraissait très romantique. Voir Venise, glisser en gondole le long d’un canal au clair de lune, écouter l’écho des barcarolles se répercuter au fil de l’eau ; flâner dans Florence, cité d’art et de lumière, marcher dans les théâtres antiques de Rome en rêvant de la grandeur et de la gloire des siècles passés ». Mais au final sa vie la rend heureuse et elle n’en changerait pour rien au monde.

Challenge Petit Bac 2016 chez Enna, catégorie "Lieu", Challenge Anne Perry chez Syl

petit bac 2016

challenge Anne Perry

Posté par cartonsdemma à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 octobre 2016

Cartonnage d'automne

Notre groupe de cartonneuses participe comme chaque année à la Fête de la Pomme.

Pour l'occasion, voici ma participation, une boite-livre, aux couleurs de l'automne.

Pommes 2016 ouverteb

Pommes 2016b

Pour rappel, la boite verte réalisée il y a déjà 2 ans!

Posté par cartonsdemma à 15:21 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


06 octobre 2016

Deux-pièces, Eliette Abécassis

2 piecesLors du défilé de maillots de bain en été 1946, apparaît le premier bikini, porté par une danseuse nue, les mannequins n’ayant pas voulu le porter, le jugeant trop indécent. Les réactions ne se font pas attendre : admiration, cris au scandale…Dans l’assistance se trouve Gaby, journaliste, ainsi que Antoine, l’homme qu’elle a dû quitter brutalement, sans explication, durant la guerre. Au milieu de la foule qui n’a d’yeux que pour le défilé, Antoine et Gaby vont enfin découvrir pourquoi ils ont été séparés.

C’est avec pudeur que l’auteure revient sur les évènements tragiques de la 2ème guerre mondiale : déportation, enfermement, résistance…, contrastant avec l’insouciance de ce défilé de mode. mais l'objet principal de ce court roman est ce nouveau maillot de bain imaginé par Louis Réard, ingénieur automobile, en ressentant l’envie de liberté des femmes dans l’après guerre.

Découvert grâce à Irrégulière dont vous pouvez voir ici son billet, j'ai beaucoup aimé l'histoire de ce premier bikini dans l'Histoire. Merci encore à elle.

 

20160920_151342-1« Le bikini mettait en exergue le corps de la femme et laissait voir ses attributs qui étaient cachés jusque-là, dissimulés sous des tissus, des voiles ou des robes. Tous ces corsets, ces jupons, ces longues jupes qui entravaient le corps de la femme et l’empêchaient de se mouvoir, de courir ou même de marcher. Une façon de garder la femme en laisse. Jamais on n’avait vu femme aussi libre que Micheline Bernardini dans son petit maillot devant cette piscine, et sans doute cela faisait-il peur. Il faudrait trouver d’autres façons de domestiquer son corps : lui expliquer quoi ? Peut être, si elle voulait porter ce bikini, fallait-il qu’elle soit mince à tout prix, ferme et musclée, et jeune bien sûr. Le maillot de la liberté se transformerait-il en un carcan encore plus étouffant que les lourdes robes corsetées, à cause de la pression sociale, des magazines et des entreprises, dans une civilisation dominée par l’homme qui avait en horreur le corps de la femme tout autant qu’elle l’idéalisait ? »

 

 

 

 

Challenge Petit bac 2016 chez Enna, catégorie "objet"

petit bac 2016

Posté par cartonsdemma à 10:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

01 octobre 2016

Album de mariage (2)

L'automne est arrivé, même si il fait encore un temps digne de l'été, et avec lui les activités d'intérieur.

Donc retour au cartonnage avec cet album de mariage, boite et couverture faites sur mesure avec des papiers très doux choisis sur la base des invitations à ce bel évènement.

 

Mariage del 1b

Les différences de couleurs sont plus liées à l'éclairage, les papiers sont dans les tons de beige et de lin

 

Mariage del 2b

 

Mariage del 4b

 

Mariage del 6b

 

Posté par cartonsdemma à 08:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 septembre 2016

Mes lectures de l'été

livres_a_lire-1470938159844

Impossible pour moi de tenir à jour en temps réel les chroniques de mes lectures depuis quelques temps alors que mon rythme de lecture est plus soutenu qu’en début d’année. Alors je vous livre aujourd’hui mes impressions sur mes lectures de l’été.

Sans conteste le roman dont tous les blogs ont parlé cet été, (Presque) Jeune, (Presque) Jolie, (De nouveau) célibataire, de Stéphanie Pèlerin (Stéphie). J’ai toujours aimé sa façon d’écrire chroniques ou ateliers d’écriture sur son blog, ça a été un réel plaisir de voir son talent reconnu par cette publication.

Cet été j’ai aussi craqué en lisant (certains diront « enfin ») 50 Nuances de Grey. On ne présente plus ce roman, j’avais longtemps dit que je ne voyais pas l’intérêt de le lire et un coup de fatigue, un moment d’égarement, une copine bienveillante et me voilà avec ce livre dans les mains et impossible de le lâcher. Au final il ne se passe pas grand-chose dans ce premier tome et me voilà obligée (si, si !!) de lire les suivants.

Une déception avec Morgan de Yann Pérez, auteur rencontré au Salon du Livre de Poitiers au mois de juin. Nous avions pu échanger autour de ses romans et celui-ci (un roman de cape et d’épée, un jeune breton « sauveur » du roi) m’avait attirée. Malheureusement je n’ai pas du tout accroché, trop de personnages, des histoires dans plusieurs lieux à la fois. On sent bien que tous vont se rejoindre à un moment mais ce moment ne vient pas, il y aura sûrement une suite mais je ne suis pas du tout tentée. De plus, il y a beaucoup de fautes d’orthographe ce qui me gêne toujours beaucoup.

J’ai enchaîné avec Thérapie de Sébastien Fitzek. La fille de Victor Larenz, psychiatre berlinois disparaît alors qu’elle souffre d’une maladie étrange qu’aucun médecin n’arrive à identifier. Victor ne se remet pas de cette disparition et décide de s’isoler dans sa maison de famille sur une île. Un soir, Anna, une romancière souffrant de schizophrénie frappe à sa porte. Elle prétend que les personnages de ces romans prennent vie sous ses yeux et l’héroïne de son dernier roman est justement une fillette souffrant d’un mal étrange qui s’évanouit sans laisser de trace. Victor décide de s’occuper de sa thérapie surtout pour connaître la suite de son histoire qui lui permettra peut être de retrouver sa fille. Un thriller surtout psychologique bien mené qui explore des maladies psychiatriques difficiles et dont la fin est bluffante.

Dans un tout autre registre je n’ai pas pu résister à l’appel de la version poche de La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald lors d’une virée en librairie et sitôt acheté sitôt lu.

Sara est une jeune libraire suédoise mal dans sa peau et qui se réfugie dans les livres. Amy Harris est une vieille dame cultivée d’une petite ville perdue de l’Iowa. Après quelques échanges de lettres et de romans, Amy invite Sara en vacances. Mais lorsque celle-ci arrive, la vieille dame est décédée. Sara décide de rester un peu dans cette ville triste, à l’abandon. Elle est considérée par toute la communauté comme leur invitée et en échange elle décide de leur faire découvrir la littérature, pour chacun des habitants il y a forcément un livre qui lui correspond. A l’aide de tous les livres qu’elle trouve chez Amy, elle ouvre une librairie et redonne vie à cette petite ville aux habitants différents, un peu loufoques et attachants. Un joli roman sur l’amour de la littérature et de la vie qui fait chaud aux cœurs (à classer dans « fins heureuses »).

J’ai noté tous les titres et auteurs cités dans ce roman, une sacrée liste, avec l’intention de tous les lire (mon challenge personnel pour les années à venir !!).

Et que serait un été sans un bon roman jeunesse? Les fiancés de l’hiver est le premier tome de la série « Le passe-miroir » de Christelle Dabos. La couverture est déjà très attractive et l’histoire nous plonge dans un monde fantastique dès les premières lignes.

La Terre est scindée en plusieurs mondes. Ophélie vit sur l’arche d’Anima, le monde des objets. Elle est maladroite, myope, sans charme évident mais a le don de traverser les miroirs pour se déplacer d’un endroit à l’autre et lire le passé de leurs propriétaires en touchant les objets qui l’entourent. Sa vie plutôt paisible est bouleversée lorsqu’elle apprend que sa famille sous la pression des dirigeants de son monde a décidé de la fiancer à Thorn, représentant du clan des Dragons sur le Pôle. Accompagnée de sa tante qui a elle le don de réparer les objets et en particulier les papiers déchirés, vieillis, elle découvre le monde glacial de la Citadelle, capitale flottante du Pôle, les différents clans qui y gravitent avec leurs pouvoirs particuliers, certains pouvant s’immiscer dans les pensées des autres et les faire souffrir, d’autres pouvant créer l’illusion d’un monde merveilleux. Sans savoir pourquoi, Ophélie se retrouve l’objet de complots visant à l’éliminer et grâce à son intelligence et un courage qu’elle ne soupçonnait pas parvient à comprendre de quoi il retourne.

J’ai beaucoup aimé ce roman et le 2ème tome m’attend déjà.

Un billet un peu long mais qui me permet d'être à jour dans mes chroniques!!

lectures de l'été 2016

Posté par cartonsdemma à 08:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 août 2016

Une boite à plateaux

Des couleurs toniques et tendres pour cette boite à bijoux ou à secrets...

Une boite à onglets dépassants, un couvercle avec une ouverture ronde pour entourer cette illustration de Gaelle Boissonnard

Boite plateaux bleu turquoise, vert, rose 2

Un premier petit plateau sur la moitié de la boite

Boite plateaux bleu turquoise, vert, rose 3

Un second sur toute la surface

Boite plateaux bleu turquoise, vert, rose 4

Sur un fond secret

Boite plateaux bleu turquoise, vert, rose 7

Aussitôt finie, aussitôt récupérée par une copine de cartonnage pour sa nièce!!

Il ne me reste plus qu'à en refaire (j'ai quelques cartes qui pourraient faire l'affaire)

19 juillet 2016

The crows, Misstigri (9)

Un nouveau cadre à partir d'une illustration de Misstigri, avec la technique des variations rectangulaires.

The crows, misstigri 1b

The crows, misstigri 2b

Profitez en bien, je vais devoir faire une petite pause dans l'atelier, grosse chaleur oblige!! Peut être quelques lectures à suivre

Posté par cartonsdemma à 14:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,