Les p'tits cartons d'Emma

01 septembre 2016

Mes lectures de l'été

livres_a_lire-1470938159844

Impossible pour moi de tenir à jour en temps réel les chroniques de mes lectures depuis quelques temps alors que mon rythme de lecture est plus soutenu qu’en début d’année. Alors je vous livre aujourd’hui mes impressions sur mes lectures de l’été.

Sans conteste le roman dont tous les blogs ont parlé cet été, (Presque) Jeune, (Presque) Jolie, (De nouveau) célibataire, de Stéphanie Pèlerin (Stéphie). J’ai toujours aimé sa façon d’écrire chroniques ou ateliers d’écriture sur son blog, ça a été un réel plaisir de voir son talent reconnu par cette publication.

Cet été j’ai aussi craqué en lisant (certains diront « enfin ») 50 Nuances de Grey. On ne présente plus ce roman, j’avais longtemps dit que je ne voyais pas l’intérêt de le lire et un coup de fatigue, un moment d’égarement, une copine bienveillante et me voilà avec ce livre dans les mains et impossible de le lâcher. Au final il ne se passe pas grand-chose dans ce premier tome et me voilà obligée (si, si !!) de lire les suivants.

Une déception avec Morgan de Yann Pérez, auteur rencontré au Salon du Livre de Poitiers au mois de juin. Nous avions pu échanger autour de ses romans et celui-ci (un roman de cape et d’épée, un jeune breton « sauveur » du roi) m’avait attirée. Malheureusement je n’ai pas du tout accroché, trop de personnages, des histoires dans plusieurs lieux à la fois. On sent bien que tous vont se rejoindre à un moment mais ce moment ne vient pas, il y aura sûrement une suite mais je ne suis pas du tout tentée. De plus, il y a beaucoup de fautes d’orthographe ce qui me gêne toujours beaucoup.

J’ai enchaîné avec Thérapie de Sébastien Fitzek. La fille de Victor Larenz, psychiatre berlinois disparaît alors qu’elle souffre d’une maladie étrange qu’aucun médecin n’arrive à identifier. Victor ne se remet pas de cette disparition et décide de s’isoler dans sa maison de famille sur une île. Un soir, Anna, une romancière souffrant de schizophrénie frappe à sa porte. Elle prétend que les personnages de ces romans prennent vie sous ses yeux et l’héroïne de son dernier roman est justement une fillette souffrant d’un mal étrange qui s’évanouit sans laisser de trace. Victor décide de s’occuper de sa thérapie surtout pour connaître la suite de son histoire qui lui permettra peut être de retrouver sa fille. Un thriller surtout psychologique bien mené qui explore des maladies psychiatriques difficiles et dont la fin est bluffante.

Dans un tout autre registre je n’ai pas pu résister à l’appel de la version poche de La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald lors d’une virée en librairie et sitôt acheté sitôt lu.

Sara est une jeune libraire suédoise mal dans sa peau et qui se réfugie dans les livres. Amy Harris est une vieille dame cultivée d’une petite ville perdue de l’Iowa. Après quelques échanges de lettres et de romans, Amy invite Sara en vacances. Mais lorsque celle-ci arrive, la vieille dame est décédée. Sara décide de rester un peu dans cette ville triste, à l’abandon. Elle est considérée par toute la communauté comme leur invitée et en échange elle décide de leur faire découvrir la littérature, pour chacun des habitants il y a forcément un livre qui lui correspond. A l’aide de tous les livres qu’elle trouve chez Amy, elle ouvre une librairie et redonne vie à cette petite ville aux habitants différents, un peu loufoques et attachants. Un joli roman sur l’amour de la littérature et de la vie qui fait chaud aux cœurs (à classer dans « fins heureuses »).

J’ai noté tous les titres et auteurs cités dans ce roman, une sacrée liste, avec l’intention de tous les lire (mon challenge personnel pour les années à venir !!).

Et que serait un été sans un bon roman jeunesse? Les fiancés de l’hiver est le premier tome de la série « Le passe-miroir » de Christelle Dabos. La couverture est déjà très attractive et l’histoire nous plonge dans un monde fantastique dès les premières lignes.

La Terre est scindée en plusieurs mondes. Ophélie vit sur l’arche d’Anima, le monde des objets. Elle est maladroite, myope, sans charme évident mais a le don de traverser les miroirs pour se déplacer d’un endroit à l’autre et lire le passé de leurs propriétaires en touchant les objets qui l’entourent. Sa vie plutôt paisible est bouleversée lorsqu’elle apprend que sa famille sous la pression des dirigeants de son monde a décidé de la fiancer à Thorn, représentant du clan des Dragons sur le Pôle. Accompagnée de sa tante qui a elle le don de réparer les objets et en particulier les papiers déchirés, vieillis, elle découvre le monde glacial de la Citadelle, capitale flottante du Pôle, les différents clans qui y gravitent avec leurs pouvoirs particuliers, certains pouvant s’immiscer dans les pensées des autres et les faire souffrir, d’autres pouvant créer l’illusion d’un monde merveilleux. Sans savoir pourquoi, Ophélie se retrouve l’objet de complots visant à l’éliminer et grâce à son intelligence et un courage qu’elle ne soupçonnait pas parvient à comprendre de quoi il retourne.

J’ai beaucoup aimé ce roman et le 2ème tome m’attend déjà.

Un billet un peu long mais qui me permet d'être à jour dans mes chroniques!!

lectures de l'été 2016

Posté par cartonsdemma à 08:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


23 août 2016

Une boite à plateaux

Des couleurs toniques et tendres pour cette boite à bijoux ou à secrets...

Une boite à onglets dépassants, un couvercle avec une ouverture ronde pour entourer cette illustration de Gaelle Boissonnard

Boite plateaux bleu turquoise, vert, rose 2

Un premier petit plateau sur la moitié de la boite

Boite plateaux bleu turquoise, vert, rose 3

Un second sur toute la surface

Boite plateaux bleu turquoise, vert, rose 4

Sur un fond secret

Boite plateaux bleu turquoise, vert, rose 7

Aussitôt finie, aussitôt récupérée par une copine de cartonnage pour sa nièce!!

Il ne me reste plus qu'à en refaire (j'ai quelques cartes qui pourraient faire l'affaire)

19 juillet 2016

The crows, Misstigri (9)

Un nouveau cadre à partir d'une illustration de Misstigri, avec la technique des variations rectangulaires.

The crows, misstigri 1b

The crows, misstigri 2b

Profitez en bien, je vais devoir faire une petite pause dans l'atelier, grosse chaleur oblige!! Peut être quelques lectures à suivre

Posté par cartonsdemma à 14:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 juillet 2016

(Presque) jeune (presque) jolie (de nouveau) célibataire, Stéphanie Pélerin

20160616_170124

Stéphie est l'auteur du premier blog littéraire que j'ai découvert en ouvrant le mien. Depuis Milleetunepages s'est transformé en Milleetunefrasques. Certaines lectures me correspondent moins mais j'aime beaucoup la façon d'écrire de Stéphie, que ce soit pour ses avis ou dans le cadre d'ateliers d'écriture. Alors, quand j'ai appris qu'elle publiait son premier roman, il n'y a eu aucun doute pour moi, il me le fallait absolument.

"Quand Ivana se fait larguer comme une vieille chaussette par Baptiste, après huit ans d'amour, il ne lui reste plus que ses kilos et ses rides à compter. Pas facile de se retrouver sur le marché des célibataires à la trentaine, quand, pour couronner le tout, on manque de confiance en soi.

Tentant d'ignorer son chagrin, elle décide de reprendre sa vie (et son corps) en main et s'inscrit sur "Be my boy", célèbre site de rencontres. Si l'offre est alléchante, les produits sont souvent de second choix, voire des retours de marchandise...Heureusement, il reste les amies et le bon vin."

Le début m’a laissé un avis plutôt mitigé, avec quelques clichés sur lesquels l’auteure n’a heureusement pas trop insisté et le comportement d’Ivana auquel je n’ai pas adhéré, le Loupiac peut être mais les aventures d’un soir et le reste…c’était un peu trop rapide pour moi (ah, mon âme romantique !!). Mais après tout, les clichés n’en sont peut être pas tant que ça ( les profs de sport en particulier, Stéphie les connaît mieux que moi) et c’est bien l’avantage d’un roman de pouvoir apprécier l’histoire sans adhérer complètement à toutes les facettes du personnage. De plus l’écriture de Stéphie est fluide (ça a l’air si facile d’écrire !), alors les pages se succédant, j’ai souvent sourit, parfois même rit, partager certains moments plus tristes. J’ai plus apprécié la dernière partie, le retour aux sources, les vertus thérapeutiques d’une amitié vraie, certaines réflexions sur le couple. Je n’ai pas pu lâcher Ivana et 2 heures plus tard, j’avais passé un très bon moment et je regrettais qu’il s’arrête déjà. Vivement le prochain.

 

 

 

Posté par cartonsdemma à 08:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juillet 2016

Mon petit pêché breton

Pour ce nouveau cadre entre caramel au beurre salé et dentelle:

une carte trouvée en Bretagne (Mam'zelle roüge), une ouverture en escalier vers le bas, un treillage et un biseau fantaisie et des effets grâce à ce très beau papier blanc et dentelle

Caramel beurre salé 1b

Caramel beurre salé 2b

Il devrait trouver une place dans ma cuisine

Posté par cartonsdemma à 08:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


07 juillet 2016

Passé imparfait, Julian Fellowes

passé imparfait

A la fin des années 60, les dernières saisons des Débutantes sont l’occasion de bals les plus inoubliables les uns des autres organisés par l’aristocratie anglaise pour mettre leurs filles en valeur. Le narrateur introduit Damian Baxter dans ce milieu auquel il n’appartient pas et au fur et à mesure, leur amitié va se transformer en doutes puis en haine lors d’un évènement en vacances au Portugal en 1970. Il ne peut donc n’être que surpris et intrigué lorsque Damian le recontacte 40 ans plus tard. Devenu richissime et ne lui restant que quelques semaines à vivre, Damian le charge de retrouver l’enfant dont il a eu connaissance quelques années plus tôt par une lettre anonyme.  Six femmes pourraient être la mère de cet enfant et l’auteur de cette lettre.

Un voyage dans le passé commence avec le parallèle entre la rencontre de ces jeunes filles de l’époque et ce qu’elles sont devenues aujourd’hui, leur parcours, avec en toile de fond l’amour de jeunesse du narrateur et ce terrible évènement qui nous tient en haleine jusqu’à la fin.

L’auteur a lui-même participé à la saison de 1968, il nous fait partager tous les aspects (bons ou mauvais) de cette aristocratie anglaise qu’il connaît bien. Mais c’est surtout « un roman qui parle du temps et de ses effets sur chacun d’entre nous ». La narration alterne intelligemment entre le présent et les souvenirs du passé. « Des époques dont les mentalités, les vérités, les mœurs sociales et les vêtements sont fort disparates » et ce à seulement 40 ans d’intervalle. Et ce chemin permet au narrateur de faire un bilan sur ses réussites, ses échecs et de trouver la paix. « Quoi qu’il puisse m’arriver, bonheur ou malheur, nous verrons bien, je suis en mesure d’affirmer que j’ai connu l’amour dont parlent les poètes et je ne peux qu’en être reconnaissant ».

D'abord un peu gênée par les passages d'une époque à l'autre, j'ai en fait bien aimé cette construction qui permet de mettre petit à petit toutes les pièces en place pour le final. un bon moment de lecture.

Posté par cartonsdemma à 16:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

22 juin 2016

De retour pour le mois anglais

Après un peu plus d'un mois d'absence (il semblerait que j'ai manqué à certains d'entre vous!), me voici de retour avec quelques billets prêts. Je ne voulais surtout pas manquer le traditionnel mois anglais chez Titine alors voici une première réalisation, du cartonnage pour mettre en valeur ce lord anglais, une boite au couvercle emboîtant avec un intérieur en papier imitation velours rouge (il semble plus rose en photo)

boite lord london 1b

boite lord london 2b

boite lord london 3b

 

A très vite pour une lecture anglaise!!

mois anglais 2016

 

 

Posté par cartonsdemma à 16:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mai 2016

Blog en pause

Absente depuis déjà quelques semaines, j'ai décidé de faire une petite pause, le temps de créer de nouvelles choses à vous montrer, de lire sans pression et de me retrouver un peu. Des infos flash sur instagram mais pas assez de matière pour l'instant pour un billet ici. Alors bon mois de mai à tous et peut être un retour mi juin.

hello mai

 

Posté par cartonsdemma à 16:19 - Commentaires [5] - Permalien [#]

22 avril 2016

The Avengers (2)

Pour un anniversaire, je me suis inspirée de la boite réalisée ici pour une table "Captain america".

Une superposition d'assiettes blanches avec liseré bleu sur une sous assiette en carton bleu marine et au centre des boucliers réalisés en cartonnage,

un chemin de table rouge parsemé de stickers

 et enfin ma petite boite en centre de table avec un masque que l'on peut trouver dans tout magasin de jouet ou de déguisement.

table avengers janv 2016 1b

table avengers janv 2016 3b

table avengers janv 2016 4b

Effet garanti!!

Pour ceux qui seraient intéressés par des petits boucliers en cartonnage, je peux en réaliser sur commande

Posté par cartonsdemma à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

17 avril 2016

Pêle mêle 3

Un nouveau pêle mêle pour afficher les photos d'un charmant petit garçon.

Des tons de bleu et de vert à la demande des parents. Après de multiples recherches, j'ai fini par trouver (merci les copines d'encadrement!!) des attaches parisiennes parfaites.

Pêle mêle Cécile 1b

Pêle mêle Cécile 2b

Pêle mêle Cécile 3b

 

Posté par cartonsdemma à 08:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,