Les p'tits cartons d'Emma

25 octobre 2017

Attention, coup de coeur

Quand on m'a prêté le premier de ces romans avec cette phrase "Je suis sûre que ça va te plaire", il ne m'en a pas fallu plus pour me plonger directement dans cette lecture

caféDiane se demande tous les jours pourquoi elle continue à vivre, un an après le décès brutal de son mari Colin et de sa fille Clara dans un accident de voiture. Ils s’étaient quitté sur cette dernière phrase « Filez ! Oust ! Je ne veux plus vous voir », en chahutant. Depuis, le cœur de Diane la maintient en vie, obstinément, douloureusement.

Elle ne peut plus travailler dans le café littéraire qu’elle tient avec son meilleur ami Félix, s’habille avec les sweats de Colin, dort avec le doudou de Clara et se lave avec son shampooing pour garder encore un peu son odeur. Ses parents et Félix ayant décidé que cette période de deuil  était suffisante et voulant l’obliger à sortir de chez elle et se remettre à vivre, Diane décide de s’enfuir en Irlande, un pays que colin aurait voulu découvrir alors qu’elle-même préfère le soleil. Seule, dans un coin isolé d’Irlande, elle arrivera peut être à être au plus prêt de lui, à se laisser sombrer dans ses souvenirs.

Mais ce dépaysement aura un autre effet sur Diane. Peu à peu, elle reprend les gestes quotidiens de la vie, se lever, se laver, faire ses courses, se balader sur la plage, sous la pluie. Elle rencontre et se dispute avec son voisin Edward, photographe taciturne, bourru, probablement violent. Et se surprend à retrouver certains plaisirs de la vie.

J’ai vraiment eu un coup de cœur pour ce roman, lu en seulement 2 fois et qui m’a valu une nuit courte, ne pouvant plus le lâcher avant la fin. J’ai versé quelques larmes, sourit souvent, ai ressenti une pointe de colère parfois, surtout contre Edward et son comportement. Je me suis dit à un moment que c’était vraiment trop facile de la part de l’auteur de rendre l’envie de vivre à son personnage en lui faisant rencontrer l’amour du premier venu et puis non, Agnès Martin-Lugand a eu l’intelligence de compliquer les choses et de vouloir rendre Diane plus forte en devenant plus autonome. J’ai vraiment beaucoup apprécié ce choix. Un réel beau moment de lecture (même sans boire de café !).

 

J'ai pris quelques jours pour garder le ressenti du premier avant d'enchainer sur la suite

vie facile

Diane reconstruit sa vie à Paris en se lançant exclusivement dans la gestion de son café littéraire qui fonctionne très bien avec également des soirées organisées par Félix, toujours fidèle ami. Elle a déménagé dans un petit appartement au dessus du café, retrouve peu à peu la paix et parvient à aller régulièrement sur la tombe de son mari et sa fille leur raconter sa vie sans eux.

Elle rencontre Olivier, tendre, attentionné, patient et arrive à se projeter à nouveau dans une vie de couple. Seule la vue d’un enfant et encore plus d’un bébé lui est encore insurmontable.

Ce début de paix retrouvée est bousculé par une rencontre fortuite avec Edward, venu exposer des photos d’Irlande à Paris et par la maladie de sa chère Abby. Diane ressent alors le besoin vital de se retrouver auprès de cette famille irlandaise qui lui a permis de survivre et ce retour auprès d’eux va remettre tout en question, son installation avec Olivier, son café littéraire, son lieu de vie…

Ce deuxième tome a été tout aussi addictif que le premier. Diane est maintenant une femme plus forte mais certaines fêlures sont encore profondes. On vit avec intensité ses doutes, ses peurs, ses choix et on souhaite enfin pour elle la fin heureuse.

Challenge Petit Bac chez Enna, catégorie "aliment"

petit bac 2017

Posté par cartonsdemma à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


17 octobre 2017

Préparer Halloween

Se lancer dans la création de cartes pour Halloween en partant d'une nouvelle idée créative chez Lylouanne qui propose régulièrement des petits "challenges" déco. Cette fois, il fallait créer une ambiance automnale autour d'une page de revue.

En ce début d'automne, la revue Passion Cartes Créatives proposait des modèles et des papiers pour Halloween

Voici donc ma participation à l'inspiration créative de Lylouanne: une revue, des papiers orange, de l'encre Stazon noire et orange, des tampons de circonstances

Halloween 2017

Et voici les cartes

carte Halloween 1 b

carte Halloween 1 détail b

carte Halloween 2 b

carte Halloween 3 b

carte Halloween 4 b

Posté par cartonsdemma à 08:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 octobre 2017

Un peu de dépaysement...

En ce début d'automne je voulais absolument vous faire partager un endroit étonnant découvert durant mes vacances pyrénéennes.

Un passage en Espagne, en Aragon, en descendant directement vers le sud depuis la frontière, on traverse le village d'Ainsa et on poursuit au sud pour découvrir un paysage stupéfiant, le lac de Médiano.

Il s'agit d'un lac artificiel créé dans les années 1970 pour alimenter une centrale hydroélectrique et dans lequel ont été engloutis 5 villages. lorsque le niveau de l'eau est assez haut, on voit encore surgir des eaux le clocher de l'église de l'ancien village de Médiano.

Lorsque nous nous sommes aventuré jusque là, le niveau de l'eau était très bas, toute l'église était visible et même des restes de fondations d'anciennes maisons. L'impression est vraiment très étrange avec des couleurs magnifiques.

Je vous laisse admirer

lac mediano 1

lac mediano 2

lac mediano 3

lac mediano 4

lac mediano 5

lac mediano 6

lac mediano 7

Posté par cartonsdemma à 17:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

22 août 2017

Mon premier carnet relié

Mêler des techniques de cartonnage et de scrapboking pour l'anniversaire d'une amie et voici ce que ça donne

Carnet pour photos et souvenirs d'une année spéciale

Couverture en cartonette recouverte de skivertex rouge, papiers japonais et stickers

Carnet 40 couverture 1 b

carnet 40 couverture 2 b

Une page par mois

Enveloppe faite main pour stocker les bonnes résolutions de l'année (ou pas!)

carnet 40 janvier b

Embossage, papillons découpés à la big shot pour fêter le retour du printemps

carnet 40 mars 1 b

carnet 40 mars 2 b

Jeux de tampons et encres

carnet 40 juin b

carnet 40 ocobre b

J'ai adoré créer ce cadeau de toute pièce

Posté par cartonsdemma à 14:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 août 2017

Avancer dans la challenge Petit Bac de Enna

 Pour avancer dans mon challenge Petit Bac, 2 romans totalement différents, l'un presque classique, le deuxième beaucoup plus léger, mais c'est aussi ça qui me plaît dans la lecture, pouvoir tout lire

oiseauNe tirez pas sur l'oiseau moqueur, Harper Lee

Jean Louise Finch, surnommée Scout, vit avec son frère Jem et son père Atticus, avocat intègre, dans une petite ville de l’Alabama dans les années 30. Elle nous raconte trois années de sa vie, entre 5 et 8 ans, rythmée par les rentrées solaires, les vacances d’été, meilleurs moments pour elle. Elle alterne les jeux de garçon manqué et l’apprentissage des coutumes des femmes de cette époque. Son père les initie, elle comme son frère, à développer une pensée propre, basée sur de multiples lectures et sur la possibilité de poser toute question. Mais un événement va venir totalement bouleverser cette vie paisible. Atticus est désigné d’office pour défendre Tom Robinson, employé noir, accusé d’avoir violé une jeune fille blanche. Tout montre que Tom est innocent mais cela ne suffira pas, le jury le désigne coupable et il se suicide en prison sans même attendre l’appel.

Il s’agit d’un roman sur la ségrégation, les préjugés, le passage de l’enfance à l’adolescence, le tout sous le regard d’une enfant drôle, qui n’a pas sa langue dans la poche ce qui lui permet de dénoncer les injustices qu’elle ne peut comprendre.

Couronné par le prix Pulitzer en 1961, ce roman est régulièrement étudié dans les écoles américaines.

Extrait de la postface : « le texte de Harper Lee, d’une infinie drôlerie, est un enchantement. Il a la légèreté et le poids que recherche le véritable amateur de roman et cette vertu si rare de pouvoir être lu à tout âge, quelle que soit l’éducation qu’on ait reçu, de quelque pays que l’on vienne, à quelque sexe que l’on appartienne. Il est vraisemblable que l’on n’en fera pas tout à fait la même lecture, mais on y trouvera nécessairement un univers communiquant avec le sien par le miracle de l’écriture et de l’enfance. »

 

soeurMa soeur, ce boulet, Claire Scovell LaZebnik

Olivia, jeune étudiante de 20 ans, porte déjà un regard cynique et désabusé sur le monde qui l’entoure depuis la séparation de ses parents, une mère en quête de jeunesse et d’amour et un père richissime mais grossier et remarié. Lorsqu’elle décline l’invitation de ce dernier et de sa nouvelle femme pour passer les vacances de Noël avec eux et accessoirement sa demi-sœur de 3 ans, elle ne se doute pas que cette décision va changer le cours de sa vie.

Suite à un accident mortel, Olivia se retrouve à la tête de l’immense fortune de son père et tutrice de cette petite sœur qu’elle connaît et qui la connaît à peine. Olivia va donc devoir apprendre à gérer sa vie, ses études, ses histoires d’amour débutantes, sa mère qui noie son chagrin dans l’alcool et l’éducation de cette petite fille coquine, souvent capricieuse mais finalement attachante.

Un roman qui se lit facilement, plein de bons sentiments et une « happy end » qui en font un bon moment de lecture de vacances.

 

 

Challenge Petit Bac chez Enna, catégorie "animal" et "sphère familiale"

petit bac 2017

 

Posté par cartonsdemma à 18:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


24 juillet 2017

Jusqu'à ce que la mort nous sépare, Lisa Gardner

  

mortA 17 ans, Térésa est flattée que le beau policier Jim Beckett s’intéresse à elle et vienne la sauver d’un père brutal. Cinq ans plus tard, Térésa n’est plus que l’ombre d’elle-même. Epuisée, maigre, elle vient chercher auprès de JT Dillon, ancien marine et mercenaire, l’aide nécessaire pour combattre le tueur en série Jim Beckett qui vient de s’échapper de prison et qui n’aura de cesse de la retrouver pour la tuer.

   Dès les premiers mois de leur mariage Térésa est passée du conte de fées au cauchemar. Derrière son masque charmeur et au service de la population, Jim est un homme froid, brutal, dominateur. Peu à peu Térésa découvre que son mari est également un tueur, note tous les indices nécessaires avant d’avoir le courage de le dénoncer à la police. Seulement Jim connaît toutes les techniques des forces de l’ordre et va leur échapper six mois avant de revenir tuer celle qui l’a trahi. Térésa en réchappe de justesse et voilà que deux ans plus tard tout recommence, Jim s’est échappé de prison. Elle confie sa fille Samantha aux fédéraux mais préfère quant à elle apprendre à se défendre seule auprès de JT Dillon.

   Ce dernier porte également un lourd fardeau, celui de ne pas avoir pu sauver sa petite sœur Marion des abus de leur père, nuit après nuit. Marion a tout refoulé et lorsque JT a voulu en parler, personne ne l’a cru. Alors il est parti et il s’en veut toujours. Depuis il a aussi perdu sa femme et son fils adoptif dans un accident de voiture. Même s’il se réfugie dans l’alcool,  ne veut plus s’occuper de personne et encore moins s’attacher, Térésa parviendra à le convaincre de l’entraîner pour faire face à son ex mari.

   Commence alors un combat contre ce monstre mais également contre les monstres du passé.

   L’auteur fait preuve dans ce premier roman d’une maîtrise du suspense réussie. Le passé des principaux personnages est distillé peu à peu à l’aide de flashbacks percutants. Ce sont les combats de Térésa et JT, autant extérieurs qu’intérieurs, qui sont le véritable sujet du roman, l’enquête sur les meurtres en série et la traque de Jim en toile de fond. Très prenant.

Challenge Petit bac chez Enna, catégorie "mort"

petit bac 2017

Posté par cartonsdemma à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 juillet 2017

Page de scrap

Un blog au ralenti mais l'envie est toujours là

Pour aujourd'hui ma première de scrap réalisée à partir d'un sketch, j'ai bien aimé le principe

Rouages encrés en ton sur ton sur le fond de page, papier imitation journal ancien, masking tape assorti et quelques décors pour une réalisation plutôt masculine

Avion waco b

A très vite

Posté par cartonsdemma à 11:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

11 juin 2017

Fête des pères J-7

Dernière ligne droite pour trouver un cadeau personnalisé pour la fête des pères

Pour vous aider 2 nouvelles cartes fait main

Fête des pères 6 b

Fête des pères 7 b

 

A retrouver ici

Posté par cartonsdemma à 16:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 juin 2017

Fête des pères J-15

Après la fête des mères, mes "p'tits cartons" célèbrent la fête des pères avec ces cartes uniques

2 en camaïeu de bleu et vert anis

Fête des pères 1

Fête des pères 2

 

2 autres sur fond écru avec une association de papiers identique mais avec des formes différentes

 

Fête des pères 3

Fête des pères 4

 

1 derrnière pour un papa "star"

Fête des pères 5

 

A peine réalisées, 2 ont trouvé preneuses, retrouvez les autres ici

Posté par cartonsdemma à 15:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mai 2017

Fêtes des mères J-12

Bonjour

Vous cherchez des cartes uniques pour la fête des mères

Voici celles que j'ai concoctées et que vous pouvez retrouver dans la boutique spéciale cartes ici

Fête des mères 1b

Fête des mères 2b

Fête des mères 3b

A très vite

Posté par cartonsdemma à 18:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,